banque

 

La trésorerie des agences immobilières préoccupe (aussi) Bercy. « Nous ne laisserons personne de côté ». Le Ministre de l’Économie et des Finances l’avait promis le 31 mars dernier. Pas même les agences immobilières, aurait-il pu ajouter lundi devant les sénateurs. En déployant un plan de soutien de prêts garantis par l’État, le Gouvernement visait le zéro faillite. Pourtant, des banques resteraient rétives à octroyer des facilités de trésorerie aux agences immobilières. Alors même que BPIFrance offre une garantie de 90%. Pas admissible pour Bruno Le Maire, quand l’État s’est engagé à les garantir à hauteur de 300 milliards d’euros. Il a donc saisi le Médiateur du Crédit des difficultés rencontrées par les agences immobilières.

 

20 milliards d’euros de prêts demandés par les entreprises

Aujourd’hui, plus de 100 000 entreprises ont fait appel à la BPI pour garantir des prêts de trésorerie de 20 milliards d’euros. « C’est dire l’attente qui pourrait exister en termes de trésorerie » a-t-il résumé.

Auditionné par la Commission des Affaires économiques du Sénat, il n’a pas caché des difficultés. Dans son viseur, des banques qui renâclent (encore) trop souvent à financer la trésorerie de certaines professions. « Dont les agents immobiliers » a-t-il précisé.

Une situation anormale pour le Ministre qui a saisi le Médiateur du Crédit de ces difficultés rencontrée par les agents immobiliers. Il sera chargé de faire sauter ce verrou auprès des banques concernées.

Pour autant, les difficultés à financer leur trésorerie n’est pas vraiment une surprise pour les agences immobilières. Ainsi, selon un sondage effectué par Edmond avant le confinement, 76% des dirigeants d’agences interrogés estimaient que des facilités de trésorerie leur permettraient de sécuriser leur activité. Dans le même temps, moins de 5% d’entre eux en avaient effectivement bénéficié au cours de 24 derniers mois.

Vendredi, la Fnaim avait déjà tiré le signal d’alarme sur la trésorerie des agences immobilières.

 

Des chefs d’entreprise invités à engager leur patrimoine personnel

« Globalement, je crois que les banques font le job » a, quant à lui, estimé François Villeroy de Galhau (le Gouverneur de la Banque de France) sur Europe 1. Pour autant, elles sont surveillées comme du lait sur le feu par Bercy et la Banque de France, qui ont déjà noté des « difficultés ». Outre celles rencontrées par les agences immobilières, certains patrons  de PME auraient été invités à engager leur patrimoine personnel pour obtenir un prêt. « Inacceptable » pour le Ministre qui a chargé ses services de régler la situation en « bonne intelligence avec la Fédération bancaire Française et Bpifrance ». Ambiance.

 

Le fonds de solidarité adapté aux professions qui ont des rythmes de revenus spécifiques.

Bruno Le Maire également évoqué des aménagements sur les critères d’éligibilité au fonds de solidarité, d’ici la fin de semaine. La période de référence pour le calcul du chiffre d’affaires devrait ainsi être élargie. Il a également indiqué vouloir mieux prendre e compte les professions aux rythmes de revenus spécifiques. Une bonne nouvelle pour les agents immobiliers. Ils qui composent avec des décalages de trésorerie importants et ne rentraient pas toujours dans les critères imposés par Bercy.

1,5 millions de TPE et d’entrepreneurs individuels ont déjà sollicité cette aide 1 500€ maximum.

Sur le même thème
Comment bénéficier du fonds de solidarité de 1 500€ ?

  Ça y est ! Vous pouvez déposer votre dossier pour bénéficier du fonds de Lire la suite

Optimiser la trésorerie de votre agence immobilière pendant la crise

Avec le confinement, c’est toute l’activité des agences immobilières qui ralentit. Une période délicate en Lire la suite

Accès gratuit & sans engagement à l’outil de pilotage de trésorerie

Edmond est solidaire des professionnels de l’immobilier pendant le confinement. Alors que la situation de Lire la suite

Share This